3 janvier 2012
Comments: 6

Outils de suivi du positionnement

Mise en place d’outils d’analyse et de rapports de suivi de l’évolution du positionnement de votre site sur les moteurs de recherche choisis.

6 responses on “Outils de suivi du positionnement

  1. Jamal dit :

    C’était la question de la mise en place d’ un impôt unique payé par tous y compris les privilégiés…..ou je me trompe?

    Et autres questions: en quoi consiste le vote par tête et le vote par ordre ? Lequel a été choisi le 5 mai à l’ouverture des E.G ?

    Merci de me répondre clairement parce que je ne vaux pas grand-chose en histoire !

  2. Agent 47 dit :

    Bonjour,
    Chef d’entreprise, militant UMP et adhérent au MEDEF, je tiens à témoigner sur ce site que je suis très intéressé par la réforme du contrat de travail qui, je l’espère, sera mise en place dès la rentrée de septembre par l’équipe de Nicolas Sarkozy. Je compte sur la fermeté de notre nouveau président face aux agitations que provoqueront inévitablement les syndicalistes gauchistes, au besoin je suggère de recourir à des moyens militaires (chars, hélicoptères de combat…) afin de remédier à toute tentative de contestation (il s’agit nullement de reproduire la capitulation de l’ancien premier ministre Dominique de Villepin lors du CPE).

    La réforme du contrat de travail est la première étape pour mettre un terme à ce fatras de lois de protection sociales archaïques, qui sont autant d’obstacles à la compétitivité des entreprises face aux grands enjeux de la mondialisation.
    Comme l’a justement rappelé Mr Sarkozy, notre modèle social français date d’un autre siècle et doit absolument disparaitre le plus rapidement possible: pourquoi d’ailleurs parler d’un « modèle » puisque aucun état moderne ne cherche à le reproduire, non, la seule référérences sociale qui a droit au chapitre est aujourd’hui la Chine , leader parmi les états performants qui ont su mettre en avant les valeurs du TRAVAIL et de L’AUTORITE (valeurs pronées par l’UMP).

    Le principe du nouveau contrat repose sur des études psychologiques poussées : il a été démontré que l’on peut accroitre notablement la durée du travail et donc la productivité du salarié (et ce sans avoir besoin d’augmenter sa rémunération ), uniquement grâce à la crainte permanente du licenciement chez celui-ci, puisqu’il ne disposera plus désormais d’aucun outil juridique pour contester le motif de rupture du contrat (pour l’avoir moi même éprouvé à de nombreuses reprises, je témoignerais à quel point un passage devant les prudhommes constitue une épreuve pour l’employeur !…).

    Autre effet bénéfique à attendre de cette mesure : permettre l’apport de « sang neuf » dans les équipes, avec l’élimination des éléments trop anciens (déja usés par le travail et donc de moindre productivité), ces salariés sont aussi ceux dont le coût salarial est le plus élevé, ce qui permet de faire « d’une pierre deux coups »…

    Enfin, pardonnez-moi ma franchise, mais il nous sera désormais possible de nous débarrasser de toutes les brebis galeuses qui nous emmerdent, nous encombrent et préfèrent s’accuper de syndicalisme et revendiquer des augmentations que de remplir leurs missions ! !….

    Je compte confier à mon Directeur des Ressources Humaines le soin d’appliquer ces nouvelles dispositions, cela avant la mise en oeuvre prochaine de mon plan de délocalisation d’une partie de mes activités en Chine (je me place ainsi dans la perspective d’un gain appréciable sur mes marges de profit).

    Enfin, j’espère que le nouveau gouvernement ne s’arrêtera pas là dans cette grande marche vers le progrès et que les étapes suivantes seront bientôt prises afin de nous replacer dans le rang des pays à plus forte croissance :

    – suppression de la durée légale du travail
    – suppression de l’âge minimal au travail (la Chine est innovatrice en ce domaine, le travail des – de 10 ans se traduit par une marge appréciable en terme de retombées économiques…)
    – suppression du RMI, du SMIC, des Assedics
    – suppression de la Sécurité sociale, des retraites, et remplacement par un système privé
    – suppression de l’ensemble de la fonction publique (dont l’éducation nationale), hormis, bien sûr, les secteurs de l’armée et de la police.

    ENSEMBLE TOUT DEVIENT POSSIBLE !

  3. Sergeant Pickle dit :

    Franchise pour les dépenses de santé : santé à 2 vitesses?
    M. Sarkozy nous propose d’autoriser la mise en place de franchises plus élevées et de commencer par environ 100 euros supplémentaires par an et par assurés, sans disctinction de revenus…
    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21874
    http://lemondecitoyen.com/2007/04/04/la-traitresse-franchise-medicale-sarkozy/
    http://www.appelcontrelafranchise.org/index.php
    encore une différence Royal/sarkozy….
    trouvé sur : http://stardust-realityshow.blogspot.com/
    on vous entendra toujours en juillet pour dire que ces 100euros sont de la propagande?
    hum…..
    grandraph : oui supprimons la! et le jour ou tu sera vieux et grabataire, que tes soins couterons plus de 200euros par jours tu ira dans la rue mendier et personne ne se souciera de toi…

    tu doit avoir à peine 15ans pour ne pas comprendre l’interet de la sécu…avec des gens comme toi notre pays est mal barré!

  4. MAK & CHEESE dit :

    Je souhaite avoir un plan pour la mise place d’un contrôle de gestion dans une petite entreprise évoluant dans l’agro- industrie

  5. tefa_96 dit :

    la mise en place d’une comptabilité

  6. PIE BOY dit :

    Un décret fixe les modalités de licenciement (consultation d’une commission paritaire). Un arrêté, 5 mois plus tard, précise la mise en place des dites modalités (comment est constituée cette commission). Pendant ce « vide » de 5 mois comment se déroule un licenciement? Le décret est-il applicable ? Le licenciement est-il gelé le temps de parution de l’arrêté ? Merci de vos réponses.

Laisser un commentaire